Projet en cours...

dimanche 15 janvier 2017

Hey !
Bonne année 2017, meilleurs vœux, plein de projets tricot/crochet, mangez pas trop de galette (pour moi c'est trop tard...) etc.

En ce moment, ça ne vous aura pas échappé, ce sont les soldes ! Et j'aurais bien fait comme ma sœur, à savoir craquer sur un gilet tout moelleux, tout doux, mais si arrggg CHER (!)

Alors en tant que tricoteuse "aguerrie" j'ai pris mon courage à deux mains pour aller me perdre sur le web des heures durant, en quête du combo parfait laine/patron pour tricoter le gilet rêvé. Car non seulement je comptais "économiser" (bon, en vrai on dépense quand même) en réalisant moi même une petite merveille de gilet, mais en plus qui dit projet gilet tricot, dit des heures et des heures de tricotage à la maison en perspective, diminuant ainsi le temps disponible pour aller traîner les boutiques et ramener je ne sais quelle frusque inutile et souvent même pas soldée.

Après des heures sur pinterest, ravelry ou diverses blogs, j'ai fini par trouver mon bonheur.
J'ai tout d'abord trouvé ce joli patron gratuit Odette jolie, mais il n'a pas passé le casting car :
- je ne suis pas fan du point mousse
- le point ajouré dans le dos me donnait froid rien qu'à le regarder
- bon, à la base je voulais un gilet quand même
Par contre la laine utilisée avait l'air top : un fil alpaca et un fil kid silk de chez Drops, qui semblait remplir mes critères de moelleux et qui a l'avantage d'être facile à trouver. Bref j'ai passé commande.

Puis je suis tombée sur le site tricotsurmesure, qui ne paye pas de mine mais qui a l'avantage de proposer un générateur de patrons de basique. Je me suis imprimé les explications pour le cardigan.

Voila voila, maintenant y a plus qu'à aller au bout, en espérant que ça soit avant l'été prochain...


Housse de coussin au tricot

lundi 5 décembre 2016

Le froid est de retour, et ça me donne envie de ressortir mes aiguilles et de me mettre à tricoter bien au chaud au fond du canapé.

J'aurais pu par exemple en profiter pour finir un gilet commencé il y a deux ans et toujours pas fini, mais  hélas il va attendre encore un peu car il est tombé par terre et une des aiguilles s'est cassée.

Donc je me suis mise en quête d'un projet pas trop long et qui ne demande pas trop de réflexion : une housse de coussin.




Voici le tutoriel pour réaliser une housse de coussin de 40 cm x 40 cm :

Matériel :

J'ai utilisé 6 pelotes de laine Phildar Rapido, colori Indigo pour le bleu foncé, ou colori Danuble pour le bleu clair, et des aiguilles de 7 mm (la même chose que lorsque j'avais réalisé le snood), ce qui fait 18,90 €, mais avec le black friday j'avais une réduction de 25 %, donc 14,17 €.

Comment procéder :

J'ai tricoté deux pièces au point de riz :
- un carré de 40 cm x 40 cm
- un rectangle de 40 cm x 60 cm

Pour cela j'ai monté 44 mailles à chaque fois, à adapter éventuellement selon les dimensions de votre échantillon.

Ensuite pour le montage, je voulais quelque chose de simple : pas de couture, pas de machine à coudre, pas de zip, mais qui soit quand même démontable. J'ai donc opté pour pour un assemblage type "taie d'oreiller" :


- prenez le rectangle, et rabattre une partie, de façon à ce qu'il mesure 40 cm x 40 cm.
- poser l'autre pièce par dessus
- assembler les 2 épaisseurs (3 épaisseurs au niveau du rabat) en réalisant une couture sur 3 des côtés (tous les côtés sauf celui du rabat) : pour cela j'ai fait un rang au crochet, en "point d'écrevisse" (reverse crochet stitch), que j'avais déjà utilisé pour faire la finition de ce panier.



Et voila un magnifique coussin tout doux, très rapide à faire, et qui peut se décliner dans plein d'autres points de tricot !

Du crochet chez Hema

vendredi 19 février 2016

J'aime beaucoup l'enseigne Hema, je vais souvent fouiner sur leur site web, ou dans le magasin de ma ville. C'est sympa pour les idées cadeau ou déco, et surtout c'est très abordable.

J'avais déjà repéré qu'ils proposaient des fournitures pour le crochet et le tricot, mais j'ai vu récemment qu'ils proposaient des animaux en peluche et des kits de crochet :




Elles sont faites main et sont à 30€.


Les petits kits sont à 3€, et les gros à 5€. En cherchant des photos sur internet, je suis tombée sur le site de la redoute qui proposait le Kit girafe à 7,50€ !

Les kits contiennent un crochet, les fils, le rembourrage et les instructions. Il n'est pas mentionné l'aiguille à laine pour faire les coutures. Je n'en ai pas acheté donc je ne peux pas juger de la qualité des instructions, mais à ce prix là vous ne risquez pas grand chose.

Je trouve que ça peux faire une idée de cadeau sympa pour quelqu'un qui hésite à se lancer dans le crochet !


La chaînette de mailles serrées (foundation sc)

samedi 31 octobre 2015

Voici un tutoriel pour expliquer comme réaliser une "foundation sc". Je n'ai pas trouvé de traduction de cette technique, donc j'en ai bricolé un pour la rendre plus explicite, mais on peut rester sur l’appellation d'origine. C'est une technique que j'ai déja vu mentionnée dans quelques patrons en anglais, et ça a l'air plutôt commun chez eux.

Quand on commence un ouvrage en rangs (et pas en ronds), on commence généralement par une chaînette, et c'est donc un rang de mailles en l'air.

Les anglophones ont un nom spécial pour ce premier rang, ils appellent ça la "foundation chain",  ce qui est assez logique, c'est la chaînette qui sert aux fondations de l'ouvrage.

Il existe une variante de cette chaînette de base, appelée "foundation sc", qui consiste en gros à créer, en une seule fois, la chaînette et le premier rang de mailles serrées (sc étant l'abréviation de 'single crochet', maille serrée en anglais US). On peut éventuellement décliner la technique pour qu'elle marche avec autre chose que des mailles serrées.

L'intérêt de cette technique est principalement d'avoir un premier rang plus souple, sans avoir à utiliser un crochet plus grand que pour les rangs suivants. Et si on est à l'aise, c'est plus rapide qu'avec la méthode classique.

Je trouve que c'est quand même une technique un peu difficile, il faut bien connaître la structure des mailles pour s'y retrouver. A réserver aux experts donc !







1. On commence par faire une boucle, puis 2 mailles en l'air.

















2. Piquer le crochet sous les 2 brins de la première maille.








3. Le crochet est sous les deux brins de la première maille en l'air.









4. Faire un jeté, et ramener la boucle sur le crochet. On a maintenant deux boucles sur le crochet.




5. Faire une maille en l'air, puis faire un jeté, et ramener à travers les deux boucles restantes.

On obtient l'espèce de sac de nœud ci-contre, et on ne sait plus trop où on en est.










6. Pour y voir plus clair, prenez votre ouvrage, que l'on voit à plat sur la figure précédente, et changez de perspective : regardez-le par la tranche supérieure.











7. Vous devriez voir un petit ">"caractéristique.









8. Piquer le crochet sous les deux brins de cette maille.

Et c'est reparti :
- un jeté, ramener le fil
- une maille en l'air
- un jeté, ramené à travers les deux boucles







9. Voici le résultat après une deuxième maille.







10. Si on regarde l'ouvrage quand il est debout, on voit mieux cette deuxième maille.







11. Voici le résultat après plusieurs mailles (vu à plat).







12. Idem vu debout. Cette technique demande un peu d'entraînement, mais le plus difficile est juste de savoir où piquer le crochet !

Abréviations de crochet

dimanche 18 octobre 2015

Comme je le disais hier, je travaille en ce moment à traduire les patrons de Briabby, et il a fallut pour cela établir un tableau de correspondance entre l'anglais américain et le français. On peut se référer au dictionnaire de crochet créé par Tricotin, qui est très complet.

Cependant vous remarquez que la dernière colonne, qui concerne les abréviations en français, est vide. Et en cherchant plus en détail sur internet, j'ai trouvé de nombreux lexiques, mais pas vraiment d'homogénéité entre eux. J'ai également des livres de crochet à la maison, et eux-même ont leur propres abréviations. Il ne semble pas y avoir de source vraiment officielle, et chacun fait un peu ce qu'il veut.

Et c'est dommage ! Les patrons seraient plus simples à lire si tout le monde faisait pareil.

Je vous propose ici un tableau d'abréviations qui me semblent les plus pratiques et les plus courantes :


SymbolInstructionAbréviation FR
Maillem
Maille en l'airml
Maille couléemc
Maille serréems
Demi-bridedb
Bride simplebs
Double brideDB
Triple brideTB
Augmentation : 2 mailles serréesaugm.2ms
Diminution : 2 mailles serréesdim.2ms
Maille serrée dans le brin avantms.bav
Maille serrée dans le brin arrièrems.bar
Répéter une instruction 3 fois[ ... ] x 3

Si quelqu'un connaît une source officielle ça pourrait être intéressant !

L'hiver vient !

samedi 17 octobre 2015

Y a quelques signes annonciateurs...
le froid qui pique le matin
le chauffage rallumé
les stats du blog qui grimpent alors qu'il ne se passe rien de neuf ici depuis des mois

Ça y est bientôt on va pouvoir refaire des tartiflettes !

Et sinon j'ai ressorti mon plaid en fausse fourrure, je me suis fait petit un chocolat chaud, je me suis calée devant une émission bien guimauve qu'est le Meilleure pâtissier, et ça y est j'ai enfin eu envie de ressortir mon tricot délaissé depuis mars dernier. Peut-être même qu'un jour je vais réussir à le finir et à le poster ici :)

Mais je n'ai pas boudé pour autant le crochet/tricot pour autant, car depuis quelques semaines j'aide Briabby à traduire ses patrons de crochets en français, avec deux autres crocheteuses québecoises. J'en profite pour lui faire un peu de pub, si jamais quelqu'un a envie de se faire un petit bonnet licorne au crochet, elle propose ses patrons à la vente dans ses boutiques Etsy et Ravelry ;)

Traduire un patron de crochet en français

samedi 8 août 2015

J'ai de temps en temps des demandes de crocheteuses qui cherchent des patrons spécifiques, et bien souvent on peut trouver son bonheur sur Ravelry ou Etsy, mais hélas les patrons sont en général en anglais.

Cependant ce serait dommage de se priver d'un chouette patron pour un problème de langue. Je vous livre quelques astuces dans ce post pour traduire soi-même un patron.

1. Les traducteurs en ligne
Il existe aujourd'hui des outils très puissants pour traduire des portions de texte automatiquement :
Google traduction par exemple.
Cet outil vous sera utile pour traduire des phrases entières.

Cependant comme les patrons de crochet contiennent des termes très spécifiques et des abbréviations, la traduction n'est pas toujours très compréhensible. Cependant ça permet parfois de comprendre l'idée générale, ce qui peut suffire.

Le problème aussi c'est que beaucoup de designers ne sont pas anglais eux-même, alors les patrons que vous aurez en anglais proviennent peut-être d'espagnols ou de russes qui comprennent l'anglais aussi bien que vous et qui en ont fait une traduction plutôt approximative.

2. Les dictionnaires en ligne
Pour traduire des mots :

3. Les lexiques spécifiques
D'autres bloggeurs ont créé des lexiques de correspondance pour les crocheteurs :
Il y en a surement d'autre, cherchez avec votre moteur de recherche favori.
J'en ferai peut-être un moi-même plus tard.

4. Demander au designer
Si c'est un patron payant, vous pouvez envoyer une demande de traduction au concepteur du patron pour lui demander s'il compte proposer une version en français de son patron. Si vous êtes la 10ème personne il finira peut-être par se dire que traduire son patron lui amènerait plus de vente. C'est à tenter.

5. Les groupes et forum d'aide
C'est le point le plus important. Sur internet, vous trouverez toujours quelqu'un pour vous aider !

Je le mets en dernier car quand même c'est mieux d'avoir cherché soi-même avant de demander de l'aide.

Vous pouvez aussi profiter de ce post si vous avez des demandes de traduction.